FRIBOURG-BÂLE

Horlogerie, art et gastronomie

CIRCUIT PROPOSÉ

5 jours : 2 jours à Fribourg + 1 jour dans le Markgräflerland + 2 jours à Bâle

Itinéraire :
Fribourg – Weil am Rhein (env. 1 h 40 en voiture / 50 min. en train)
Weil am Rhein – Bâle (env. 15 min. en voiture / 25 min. en train)

Renseignez-vous sur les conditions de voyage en vigueur dans votre pays.
À propos : grâce à nos réservations flexibles, de nombreuses possibilités s’offrent à vous, même si vous changez spontanément vos plans !


Lire la suite

Étape 1 – Fribourg

Notre Motel One Fribourg

BALADE DANS LA VIEILLE VILLE

Méthode numérique : Le mieux est évidemment d’explorer la vieille ville piétonne... à pied ! Celles et ceux qui ne peuvent se passer de guide prendront leurs marques plus facilement en téléchargeant l’application Stadtführung Freiburg (en allemand). Vous pouvez également vous plonger dans l’histoire de Fribourg en découvrant les quelque 100 points d’intérêt illustrés de photos d’époque. Grâce à l’application Freiburg Zeitreise (en allemand), c’est possible !

Méthode intuitive : Vous pouvez aussi tout à fait vous laisser porter par la ville : en quittant notre Motel One, il suffit d’aller tout droit. Vous arriverez à la fontaine Bertold, en plein centre-ville, qui matérialise la division de la ville en quatre parties. C’est aussi l’intersection de toutes les lignes de tram et de la principale artère commerçante de la ville, la Kaiser-Joseph-Straße, également appelée Kajo par les Fribourgeois. De là, vous rejoindrez rapidement l’ancienne et la nouvelle mairie (à midi, vous y entendrez le carillon sonner), la Martinstor (la « porte Saint-Martin ») et la Schwabentor (la « porte des Souabes »).

Ne pas oublier d’ouvrir les yeux ! Ancien système de canalisations datant du XIIIe siècle, le réseau de ruisseaux de Fribourg sillonne toute la vieille ville sur une longueur totale de 15,5 km et contribue largement au charme méridional de la cité. La légende raconte même que si vous tombez dans l’un d’eux, vous épouserez un Fribourgeois ou une Fribourgeoise...



POUR TOUS LES GOÛTS

Une visite du Münstermarkt, le marché du parvis de la cathédrale, s’impose (lundi-samedi, 7 h 30 – 13 h/14 h 00). Ici, un tumulte coloré, où s’échangent fruits et légumes frais, fleurs, artisanat d’art, produits exotiques et régionaux, encercle l’emblème historique de Fribourg. La Lange Rote, la célèbre saucisse de Fribourg, y est dignement représentée. Quant aux végétariens, ils y trouveront leur compte également. 
Petit conseil d’initié : nulle part ne trouverez-vous meilleur cheesecake ailleurs que chez « Stefans Käsekuchen » (mardi-samedi, 8 h-14 h).

PERSPECTIVES PROMETTEUSES 

Royal :
Celles et ceux qui souhaitent se mettre au vert tout en profitant d’un des meilleurs panoramas sur Fribourg et ses environs devront entreprendre l’ascension du Schlossberg. Pour plus de confort, sachez que le funiculaire du Schlossberg part du Stadtgarten (parc municipal) et vous emmène directement au restaurant du Schlossberg Dattler : là-haut, la terrasse offre une vue panoramique sur Fribourg et la plaine du Rhin, et sert même de vraies parts de forêt-noire, entre autres. Les plus sportifs d’entre vous se hisseront un peu plus haut jusqu’au Schlossbergturm, la tour dominant la colline.

Chic : Sur le toit-terrasse du bar-restaurant Skajo qui offre une vue sur Fribourg, le Schlossberg et même parfois jusqu’aux Vosges, les cocktails du soir vous ouvrent de nouvelles perspectives !

PRENEZ L’AIR

Juste aux portes de Fribourg (15 min. en voiture / 25 min. en TP), la Dreisamtal propose tellement de circuits de difficulté variée pour les cyclistes et les randonneurs que vous en aurez pour des journées, des semaines voire des mois entiers ! Envie de relever le défi ? 

Le Schauinsland,, sommet emblématique de Fribourg (alt. 1283,9 m), peut être franchi en télécabine, à pied (durée : env. 4 h) ou en voiture. En haut, vous profiterez d’un panorama à 360 degrés sur Fribourg, la plaine du Rhin, les Vosges voire les Alpes suisses par beau temps. Si la météo se gâte, vous pourrez chercher refuge dans le Musée de la Mine, tout simplement. Pour changer un peu, les détectives en herbe pourront, lors des escape walks outdoor organisés par Berggeheimnis, résoudre des énigmes en plein air (et même directement sur le Schauinsland).

Située au nord de Fribourg , la chaîne moyenne du Kaiserstuhl s’étend sur une superficie de 100 km² et renferme 16 réserves naturelles. La commune d’Ihringen profite du climat le plus chaud d’Allemagne (25 min. en voiture/ TP). On peut y entreprendre de merveilleuses randonnées à travers les vignobles, s’arrêter dans l’une des nombreuses Straussenwirtschaften (tavernes de dégustation) ou se lancer dans un tour à vélo le long du Rhin et à travers le Kaiserstuhl, en passant par le village viticole d’Achkarren (où vous attend le musée de la viticulture de Kaiserstuhl) en poussant jusqu’à Oberrotweil (durée : env. 3 h).

Là aussi, le meilleur moyen de découvrir la Forêt-Noire est d’effectuer une randonnée en passant par les gorges de Ravenna et ses ponts en arche historiques près de Hinterzarten. En été, l’excursion est particulièrement rafraîchissante ! Vous pourrez aussi piquer une tête dans les lacs voisins de Titisee ou de Schluchsee (env. 50 min. en voiture / 1 h en transports en commun). Ou visiter les chutes de Todtnauer, l’une des cascades naturelles les plus hautes d’Allemagne, site naturel classé depuis 1987, se jetant de 97 mètres dans la vallée, entre les communes de Todtnauberg et d’Aftersteg. 
Et ce qui bien sûr ne saurait manquer : une halte dans l’atelier de sculpture d’horloges coucous de Schonach (1 h en voiture / 2 h en train), d’où proviennent d’ailleurs les horloges de notre Motel One Fribourg.

 


Lire la suite

Petite halte – Markgräflerland

Un climat doux, beaucoup de soleil, un paysage pittoresque : les trajets sont ici presque plus intéressants que la destination. Rejoindre Bâle par la route des vins du pays de Bade a, comme son nom l’indique, un petit quelque chose en plus à offrir : des vignobles et des grands crus. Ici, randonneurs, historiens, amoureux de la nature et fans de design doivent impérativement prendre leur temps :

  • Comme un air de Toscane :  Vous avez le choix entre suivre la route des vins du pays de Bade le long du Rhin, et opter pour un itinéraire alternatif, comme l’excursion à travers le Markgräflerland, qui vous permettra de pénétrer plus profondément dans cette région viticole. C’est ici que poussent notamment les cépages de pinot-gris, de chasselas et de müller-thurgau, que l’on peut déguster dans l’une des nombreuses tavernes de dégustation des villages viticoles voisins. N’omettez pas toutefois de goûter à la cuisine badoise, mariage unique d’influences françaises, suisses et allemandes. Une fois ravitaillés, vous pourrez découvrir les innombrables forteresses et châteaux que compte la région. À Ballrechten-Dottingen, vous pourrez approfondir votre connaissance de l’histoire de la viticulture en empruntant l’itinéraire de randonnée panoramique et son sentier viticole didactique.
  • Viva Vitra ! Le Vitra Design Museum compte parmi les musées de design les plus cotés au monde. Rien que de l’extérieur, c’est un must absolu. Ne manquez pas non plus l’exposition en cours intitulée « Home Stories. 100 ans, 20 intérieurs visionnaires ». Celle-ci vous invite à faire un voyage dans le temps et montre comment les changements sociaux, politiques et techniques des 100 dernières années se reflètent dans notre habitat.

Lire la suite

Étape 2 – Bâle

Notre Motel One Bâle

CULTURE ILLIMITÉE

Expositions en extérieur : Bâle est considérée comme la capitale suisse de l’art et de l’architecture, dont une grande partie est visible en libre accès dans l’espace public. Pour une visite artistique en compagnie de Picasso, Borofsky, Tinguely & bien d’autres, commencez donc par une visite de la fontaine de Tinguely (également appelée fontaine du carnaval) sur la place du théâtre. Quelques mètres plus loin se trouve l’Intersection de Richard Serra, puis la Grande échelle de lune, tandis qu’un coq coloré orne le mur d’une maison de la rue Heuwaage – il s’agit même d’un basilic pour être précis, l’animal héraldique de Bâle. Vous trouverez ici deux propositions de balades faciles à travers les incontournables de l’art et de l’architecture bâlois. 

Street art : Ces dernières années, des espaces de plus en plus importants ont été mis à la disposition des graffeurs désireux de laisser libre cours à leur street art. La ruelle Gerbergässlein renferme certainement l’œuvre street art la plus connue du centre-ville de Bâle, mais il y a encore plus à voir dans la Steinenbachgässlein, ainsi que dans le passage souterrain de Heuwaage, ou encore du côté de la gare centrale...

 

TOUS À L’EAU, ET AU PAS DE COURSE !

Nager dans le Rhin : l’un des passe-temps favoris des Bâlois ! Plongez donc dans le Rhin aux endroits indiqués et laissez-vous dériver (attention quand même aux bouées !). Vous pouvez par exemple vous immerger au niveau du musée Tinguely et ressortir un peu avant le Dreirosenbrücke, le pont des Trois Roses, qui comporte deux étages. Comment transporter ses effets personnels tout en les gardant au sec ? Dans un sac de natation étanche Wickelfisch, pardi ! Si ce type de traversée vous paraît trop peu commode, vous pourrez tout à fait l’effectuer en ferry et traverser confortablement le fleuve à bord d’une des quatre vedettes reliant le quartier du Petit-Bâle au Grand-Bâle. 

Prêts à visiter l’île ? Et pas n’importe laquelle ! Sur l’île de la centrale électrique (Kraftwerkinsel), place à la détente, aux bains de soleil, aux jeux de balle et même au paddle.

Toutes les bonnes choses... La zone du triangle frontalier, où se rencontrent l’Allemagne, la Suisse et la France, peut être explorée au cours d’une croisière sur le Rhin ou en en faisant le tour à pied. Vous gagnerez ensuite l’oasis de sable qui, entre palmiers et hamacs, vous réserve une ambiance de plage pour le moins tropicale. 

QUOI DE PLUS BEAU

Avec ou sans filtre ? Sur l’Oberer Rheinweg (la rive supérieure du Rhin), l’un des quartiers les plus prisés de la vieille ville, on dirait que les merveilleuses maisons pastel recouvertes de lierre ont été spécialement érigées pour les photos sur Instagram et autres ! Envie d’encore plus de selfie spots ? Bâle en compte plus d’un dans son sac !

St. Alban : Certainement le quartier le plus chic de Bâle. Situé à la lisière sud-est de la ville, il vous attend à bras ouverts avec ses villas et hôtels particuliers. En flânant par ici, difficile de ne pas ressentir le charme du vieux Bâle. Autrefois y résidaient les vieilles familles bâloises les plus aisées, et certaines d’entre elles y demeurent toujours. On peut à ce propos encore y admirer le dernier tronçon subsistant de l’ancienne muraille de la ville.

Envie de verdure ? – Direction les jardins Merian ! Ici vous attendent, sur pas moins de 18 hectares, des conservatoires d’espèces ornementales, des parterres de fleurs, des jardins potagers, un jardin anglais d’époque, etc. Bref, un jardin botanique hors norme, ouvert tous les jours et surtout gratuit.

 

PANORAMA

Sur la terrasse : Sur le belvédère du Pfalz, situé derrière la cathédrale, vous profiterez d’une vue imprenable sur le Rhin et le petit Bâle. Un escalier abrupt vous conduira jusqu’au ferry qui traverse le Rhin sans moteur.

C’est l’heure de l’apéro ! Mais avec vue aérienne, s’il vous plaît. Au Bar Rouge pour être précis, en haut de la Messeturm de Bâle, à 105 m d’altitude. Dans ce bar, le plus haut de la ville, une vue absolument phénoménale vous attend, en guise d’accompagnement de vos cocktails.

 


Lire la suite

Images: ©Basel Tourismus

Vos plans vont-ils changer ? Grâce à nos réservations flexibles, toutes les portes vous sont ouvertes !